Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2012

Les lointains tourments de la jeunesse

Avec quelques jours de retard, je vous parle ce soir du tout dernier tome traduit en français de la série Isabel Dalhousie d'Alexander McCall Smith. J'ai vraiment adoré vous parler de tous ces livres qui, s'ils se ressemblent, apportent tous quelque chose et nous plongent dans un univers très réconfortant. 

Je tiens à remercier la maison d'édition des 2 terres car cette dernière m'a gentiment proposé de découvrir ce roman, venant tout juste de sortir. 

isabel dalhousie,alexander mccall smith,littérature écossaise,les lointains tourments de la jeunesse,the forgotten affairs of youthDans Les lointains tourments de la jeunesse, Isabel vient en aide à une collègue philosophe. Celle-ci essaie de retrouver ses parents biologiques, anciens étudiants édimbourgeois. Isabel fait jouer ses relations afin d'en savoir plus, et aide ainsi sa consoeur. 

Ce qui est agréable dans ce roman-ci, c'est de voir Isabel échanger avec une autre philosophe. C'est l'occasion pour elle de laisser son esprit divaguer, mais en paroles cette fois. Et en plus, cela donne lieu à un joli échange en fin de roman, sur une situation bien réelle, et pas sur des hypothèses, comme c'est souvent le cas avec Isabel. L'éthique est décidément partout!

Dire, ou ne pas dire? Jusqu'à quel point la vérité est-elle nécessaire? Son frein résiderait-il dans les conséquences que sa révélation engendrerait? Doit-on "peser" la vérité? La question est centrale dans ce roman: mentir pour se protéger, mentir pour sa famille, mentir pour ne pas avoir à affronter la réalité de plein fouet? La question reste posée, et c'est absolument délicieux de se laisser porter par ces mille et une interrogations.

Un roman en compagnie d'Isabel n'en serait pas un si nous ne nous promenions pas dans Edimbourg et ne prenions pas part entière à la vie de notre chère héroïne. McCall Smith arrive à garder le même ton dans chacun de ses romans. C'est une série que je trouve très égale, et c'est un vrai bonheur; pas possible d'être déçu par l'ensemble, si d'emblée, vous accrochez avec le premier tome. 

Pour terminer cette série de notes livresques, je ne saurais souhaiter qu'une chose: que je vous aie donné l'envie d'ouvrir Le club des philosophes amateurs et que celui-ci vous séduise autant qu'il m'a séduite. Je vous encourage à venir me livrer vos impressions si vous vous décidez de partir à la rencontre d'Isabel et de son club très privé de philosophes en herbe!

Vous pouvez découvrir le billet de Shopgirl, par ici.

Et demain, guettez le nouveau billet Living like Isabel!

isabel dalhousie,alexander mccall smith,littérature écossaise,les lointains tourments de la jeunesse,the forgotten affairs of youth

Les lointains tourments de la jeunesse, Alexander McCall Smith, Editions Les deux terres, 2012, 298 pages.