Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2012

Le bon usage des compliments

bon-usage-des-compliment-09.jpg

Ce quatrième tome figure parmi mes préférés, on y sent une réelle évolution dans la série, et dans la vie d'Isabel. Elle reste elle-même mais beaucoup de choses changent. Ici, il n'y a pas vraiment d'intrigue particulière qui occupe Isabel comme dans les tomes précédents; le petite histoire qui se greffe est en rapport avec un tableau qui a séduit notre philosophe passionnée d'art écossais, qu'elle souhaite acquérir mais qui ne sait trop pourquoi, éprouve un sentiment étrange à son égard. Mmmh, quelque chose cloche, et Isabel veut savoir ce qu'il en est, as usual!

Comme à chaque fois, des réflexions sur la vie et des vers du poète Auden, mais on apprend également mieux à connaître Isabel. Avec l'arrivée de Charlie, nous assistons à une jolie évolution du personnage qui reste pourtant fidèle à lui-même. Ses prises de bec avec Grace sont assez attendrissantes, tout comme l'est sa relation avec le charmant Jamie. C'est mignon, mais pas niais, juste dans le bon ton. C'est là tout l'art de McCall Smith je pense. Il arrive à faire évoluer sa série avec finesse, humour et le tout sonne juste. Isabel est une personne très humaine, en qui je me retrouve beaucoup, malgré la différence d'âge, oui, oui.  Elle est de nature indépendante, mais recherche la compagnie. C'est une femme forte mais qui a besoin d'être rassurée. Même si elle vit beaucoup par la pensée, elle sait aussi agir, et j'ai beaucoup aimé le tour de force qu'elle met en place pour faire un pied de nez à ce petit vicieux de Christopher Dove! Well done, Isabel!

Ce que j'aime ces romans.

isa1.jpeg

Le bon usage des compliments, Alexander McCall Smith, 10/18,  2009, 295 pages.