Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2012

The perks of being a wallflower

J'ai terminé la semaine dernière ce roman magnifique que je vous recommande chaudement. The perks of being a wallflower a connu un succès considérable depuis sa sortie en 1999 et est devenu un must-read de la littérature adolescente américaine. Dernièrement, il a retrouvé les devants de la scène en raison d'une adaptation cinématographique qui sera bientôt sur nos écrans (avec Emma Watson, Logan Lerman, Ezra Miller, Kate Walsh, Paul Rudd...). Avec cette couverture particulièrement réussie, il n'est pas passé inaperçu lors de mes dernières pérégrinations livresques à Londres...!

the-perks-of-being-a-wallflower.jpg

The perks of being a wallflower est un roman épistolaire. Il est composé de lettres écrites par notre héros, Charlie, et envoyées à un correspondant anonyme que Charlie lui-même ne connait pas personnellement. Dans ses lettres, plus ou moins longues, Charlie raconte sa vie d'adolescent, et plus précisément sa vie de nouveau lycéen ou 'freshman'. Il parle aussi beaucoup de sa famille, de ses relations avec ses parents, son frère, sa soeur et sa défunte tante. 

Nous assistons à la naissance de son amitié avec Patrick et Sam, deux lycéens en terminale. Avec eux, Charlie va s'épanouir, et vivre sa vie d'adolescent, 'participer'. Notre héros ne figure pas parmi les adolescents populaires mais ce n'est pas le genre de choses dont il se soucie. Il est plutôt du genre à penser qu'à agir, le nez perdu dans les livres que lui confie avec attention son professeur de littérature. Il s'agit d'un roman d'initiation touchant où nous faisons la connaissance d'un très beau personnage auquel il est bien difficile de ne pas s'attacher. 

Le livre est truffé de réflexions sur la vie, le quotidien, les relations humaines,... Il y a également des tas de références littéraires, musicales ou encore cinématographiques. Un vrai régal.

Je sais qu'il est comparé à L'attrape-coeurs de Salinger mais ne l'ayant pas lu, je ne pourrais vous confirmer cette similitude. Je vous laisse avec quelques extraits qui m'ont particulièrement plu, mais je ne saurais que vous encourager à le découvrir par vous-même.

'It's like he would take a photograph of Sam, and the photograph would be beautiful. And he would think that the reason the photograph was beautiful was because of how he took it. If I took it, I would know that the only reason it's beautiful is because of Sam'. 

'As I was walking up the stairs to my dad's old room, and I was looking at the old photographs, I started thinking that there was a time when these weren't memories. That someone actually took that photograph, and the people in the photograph had just eaten lunch or something'.

'I feel great! I really mean it. I have to remember this for the next time I'm having a terrible week. Have you ever done that? You feel really bad, and then it goes away, and you don't know why'.

'This one time when it's peaceful outside, and you're seeing things move, and you don't want to, and everyone is asleep. And all the books you've read have been read by other people. And all the songs you've loved have been heard by other people. And that girl that's pretty to you is pretty to other people. And you know that if you looked at these facts when you were happy, you would feel great because you are describing "unity".

The perks of being a wallflower, Stephen Chbosky, Pocket Books, 1999, 231 pages.